Mesures de recrutement à l'international - Une aide financière disponible pour le recrutement de personnel dans les résidences privées pour aînés

QUÉBEC, le 13 sept. 2019 /CNW Telbec/ - Le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie, M. Jean Boulet, et la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Mme Marguerite Blais, invitent les propriétaires de résidences privées pour aînés à se prévaloir des nouvelles mesures annoncées récemment pour recruter à l'international et engager des personnes immigrantes.

Le ministre Jean Boulet a en effet annoncé le 26 août dernier des investissements de 54,8 millions de dollars permettant notamment la mise en place de quatre nouvelles mesures destinées aux entreprises souhaitant recruter des travailleurs étrangers temporaires. Elles prévoient

  • un remboursement d'environ 50 % des frais encourus pour se rendre à l'étranger et y effectuer du recrutement, jusqu'à concurrence de 5 000 $;
  • un remboursement d'environ 50 % des frais de transport, d'hébergement et de repas à l'étranger, jusqu'à concurrence de 5 000 $, pour du recrutement international hors d'une mission;
  • une aide financière pour le déménagement des travailleurs recrutés, de 1 000 $ au plus;
  • l'admissibilité des travailleurs étrangers temporaires et de leurs conjointes ou conjoints à l'ensemble de l'offre des services publics d'emploi.

La bonification du Programme d'aide à l'intégration des personnes immigrantes et des minorités visibles en emploi (PRIIME) et du Programme d'intégration en emploi de personnes formées à l'étranger référées par un ordre professionnel (IPOP) a quant à elle été confirmée. Elle permettra de soutenir davantage les entreprises qui se tournent vers le recrutement international. Cette bonification permettra aussi de faciliter l'intégration des travailleurs étrangers temporaires.

Citations :

« Le recrutement de travailleurs étrangers temporaires est une option vers laquelle les entreprises peuvent se tourner, notamment les résidences privées pour les personnes aînées. Les mesures que nous avons mises en place contribuent à soutenir concrètement les entreprises qui font face à une rareté de la main-d'œuvre et leur permettront d'accompagner les nouveaux arrivants afin que leur intégration au marché du travail soit positive et durable. Nous sommes présents pour appuyer les propriétaires de résidences privées pour les personnes aînées dans leurs démarches de recrutement. »

Jean Boulet, ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie

« Notre gouvernement a manifesté son intention d'embaucher 30 000 préposées et préposés aux bénéficiaires d'ici les cinq prochaines années pour répondre à la demande croissante de main-d'œuvre. Récemment, une somme de 15 millions de dollars a été annoncée pour l'attribution de bourses à des personnes intéressées à acquérir la formation pour devenir préposé aux bénéficiaires. Aujourd'hui, nous offrons aux résidences privées pour aînés les moyens de recruter du personnel à l'international. Ces actions diversifiées témoignent que nous avons réellement à cœur le mieux-être des personnes vulnérables et du personnel dans le réseau de la santé. »

Marguerite Blais, ministre responsable des Aînés et des Proches aidants

Faits saillants :

  • PRIIME a pour objectif de soutenir l'intégration durable dans un premier emploi, dans leur domaine de compétence, de nouveaux arrivants et de personnes issues d'une minorité visible. La subvention salariale accordée à l'entreprise qui embauche ces personnes peut s'échelonner jusqu'à 52 semaines, en fonction des besoins d'intégration de l'individu et des exigences de l'emploi.
  • Le programme IPOP a lui aussi été bonifié. Il a pour objectif de soutenir les personnes formées à l'étranger qui désirent exercer une profession régie au Québec par un ordre professionnel en favorisant leur intégration dans un premier emploi dans cette profession. L'aide peut être accordée pendant une période allant jusqu'à 52 semaines, si les difficultés d'intégration dans l'emploi le justifient.
  • Le ministre Jean Boulet a lancé la Grande corvée le 21 janvier dernier afin de soutenir les entreprises en ce qui concerne leurs enjeux liés à la main-d'œuvre.
  • À ce jour, 13 282 entreprises ont été contactées par un représentant de Services Québec.
  • Au cours de l'année financière 2018‑2019, des sommes de 4,3 millions de dollars ont été investies précisément pour soutenir la formation de 1 102 préposés aux bénéficiaires, et ce, dans toutes les régions du Québec. Déjà, en 2019-2020, ce sont environ 500 individus qui participent ou ont participé à une formation dans ce domaine.

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/September2019/13/c2727.html

Partager