L'aide alimentaire garantie pour tous les élèves vulnérables

QUÉBEC, le 22 août 2019 /CNW Telbec/ - Dans le but de permettre à tous les élèves ayant bénéficié d'une aide alimentaire lors de la dernière année scolaire de profiter à nouveau de cette mesure pour l'année scolaire 2019-2020, une somme supplémentaire de 1 274 563 $ est accordée à 81 écoles secondaires et à 53 écoles primaires du Québec. Le ministre de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur, M. Jean-François Roberge, en a fait l'annonce aujourd'hui.

Cette somme vise à assurer une transition harmonieuse à la suite de l'actualisation des indices de défavorisation avec les données du recensement canadien de 2016. Cette bonification financière exceptionnelle donnera également au gouvernement du Québec la flexibilité nécessaire pour étudier la possibilité de revoir le mode d'attribution du financement destiné à l'aide alimentaire accordé au réseau scolaire public.

Citation :

« Ce n'est pas un secret pour personne : un élève qui déjeune le matin est un élève qui a de meilleures chances de réussir. L'aide alimentaire offerte dans les écoles est essentielle au bien‑être et à la réussite des élèves, particulièrement des plus vulnérables. Déjà, nous avions permis à des centaines d'élèves supplémentaires de bénéficier de cette aide. Au-delà de cette avancée, notre gouvernement s'était aussi engagé à ce que tous les milieux qui bénéficiaient d'une aide alimentaire lors de la dernière année scolaire puissent en profiter à nouveau cette année. À l'aube de la rentrée scolaire, je suis heureux de concrétiser cet engagement important pris envers les enfants du Québec. »

Jean-François Roberge, ministre de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur

Faits saillants :

L'aide financière accordée s'inscrit dans l'actualisation des indices de milieu socio-économique (IMSE) et du seuil de faible revenu (ISFR), basée sur le recensement canadien de 2016. Rappelons qu'à la suite de cette mise à jour, la première en dix ans, un écart important a été observé entre les données, ce qui a entraîné des variations dans le calcul des allocations budgétaires accordées aux commissions scolaires et destinées aux milieux défavorisés, dont l'aide alimentaire.

La répartition des allocations supplémentaires parmi certaines commissions scolaires du Québec dans le but de compenser les diminutions d'allocations pour les mesures d'aide alimentaire est la suivante :

 


Code

Nom de la commission scolaire

Allocation ($)


711000

CS des Monts-et-Marées

4 483

712000

CS des Phares

796

713000

CS du Fleuve-et-des-Lacs

15 797

732000

CS de la Capitale

40 128

741000

CS du Chemin-du-Roy

9 865

742000

CS de l'Énergie

22 880

761000

CS de la Pointe-de-l'Île

132 384

762000

CS de Montréal

608 550

763000

CS Marguerite-Bourgeoys

192 311

773000

CS au Cœur-des-Vallées

306

783000

CS Harricana

2 244

785000

CS du Lac-Abitibi

1 718

801000

CS de la Baie-James

4 525

812000

CS des Chic-Chocs

9 361

831000

CS de Laval

45 043

842000

CS des Samares

17 421

854000

CS Pierre-Neveu

6 076

864000

CS Marie-Victorin

33 241

868000

CS de la Vallée-des-Tisserands

642

872000

CS des Bois-Francs

126

882000

CS Eastern Shores

964

887000

CS English-Montréal

102 033

888000

CS Lester-B.-Pearson

11 843

889000

CS New Frontiers

11 826


TOTAL


1 274 563

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/August2019/22/c9355.html

Partager