Expansion d'Internet haute vitesse en région - Québec solidaire demande à Legault d'intervenir

ROUYN-NORANDA, QC, le 22 août 2019 /CNW Telbec/ - La députée de Rouyn-Noranda-Témiscamingue et responsable solidaire en matière de développement et de vitalité des territoires, Émilise Lessard-Therrien, demande au gouvernement Legault de mettre le cartel des télécoms au pas face aux menaces de Bell et Vidéotron de priver des milliers de foyers ruraux d'accès à Internet haute vitesse. 

« Bell et Vidéotron veulent le beurre, l'argent du beurre et le sourire de la crémière pour qu'on leur accorde le privilège d'offrir des services hors de prix en milieu rural. Dès qu'on fait une petite brèche dans leurs privilèges royaux, ils se comportent comme des voyous de cour d'école et font du chantage au CRTC, qui n'a pas l'habitude de les décevoir. Le premier ministre Legault s'est engagé à doter les centaines de milliers de foyers québécois d'un accès à Internet haute vitesse: qu'il commence par annoncer au cartel des télécoms que la récréation est terminée et qu'il y aura des conséquences à leur petit jeu », a déclaré Mme Lessard-Therrien.

En effet, une décision du CRTC censée faciliter la compétition suscite de la grogne au sein du cartel des télécoms, qui bénéficie pourtant d'un oligopole sur l'infrastructure Internet au Québec et aura accès à 1,1 milliard de $ de subventions publiques d'ici 4 ans avec la bénédiction du gouvernement Legault.

« En 2019, l'Internet haute vitesse est censé être un droit, pas un privilège réservé aux grands centres. L'économie de ma région ne va pas attendre un autre mandat caquiste pour que Bell daigne nous visiter avec de la fibre optique payée à même nos impôts. Le gouvernement Legault doit prendre l'initiative et devenir "maître chez nous" en matière d'accès à Internet », a prévenu la députée de Rouyn-Noranda-Témiscamingue.

« François Legault se dit nationaliste, mais il est trop content d'allonger des centaines de millions de $ d'argent public pour subventionner l'infrastructure de Bell et Vidéotron. Si Jean Lesage avait traité l'électricité comme les caquistes traitent Internet, le Québec rural serait encore dans le noir! »

En 2016, 340 000 foyers étaient mal desservis par Internet au Québec. En milieu rural, les tarifs élevés prescrits par le cartel des télécoms sont une barrière réelle à l'accessibilité. Une étude de ACORN Canada révèle que plus de 15% des ménages sondés ont déjà eu à choisir entre l'accès à Internet et l'achat de nourriture.

La solution: Réseau Québec

Le plan de Québec solidaire, Réseau Québec, prévoit doter le Québec d'une infrastructure réseau publique assurant à la totalité des ménages québécois un accès abordable à Internet haute vitesse (fibre optique ou 5G). En outre, dans le cadre de sa démarche d'accession à l'indépendance, Québec solidaire prévoit rapatrier le CRTC afin qu'il puisse pleinement jouer son rôle d'organisme de réglementation des télécommunications.

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/August2019/22/c1770.html

Partager