Mission au Maghreb avec une délégation économique pour la ministre Nadine Girault : premier arrêt, la Tunisie!

QUÉBEC, le 17 juin 2019 /CNW Telbec/ - La ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Nadine Girault, dirige une délégation économique québécoise en Tunisie et au Maroc, à l'occasion de sa première mission en Afrique. Cette mission se déroulera jusqu'au 22 juin.

Québec-Tunisie : une relation de longue date appelée à se transformer

La ministre fera un premier arrêt en Tunisie, où elle amorcera le déploiement de sa « vision Afrique ». Le Québec et la Tunisie entretiennent une relation riche qui repose notamment sur l'éducation et la mobilité jeunesse. Tel qu'annoncé lors de la Conférence de Montréal, qui avait lieu du 10 au 13 juin derniers, le gouvernement du Québec adaptera son approche des relations internationales pour s'assurer de protéger les acquis qui émanent de l'historique de ces relations et pour les faire évoluer avec les États comme la Tunisie. À terme, la ministre vise à établir une passerelle multisectorielle de complicité et de partenariat entre le Québec et l'Afrique pour favoriser les échanges d'expertise et l'appui aux meilleures pratiques dans de nombreux domaines, dont le premier volet sera l'éducation et la formation professionnelle. Suivront la culture, la jeunesse, l'environnement, le numérique, l'innovation et le commerce.

Délégation d'entreprises québécoises et participation au SITIC Africa

Poursuivant l'objectif de rapprocher les entreprises québécoises au Maghreb, la ministre participera le 18 juin au 4e Salon international des technologies de l'information et de la communication (SITIC) dédié à l'Afrique, qui réunit plus de 200 décideurs publics et privés africains de l'Afrique francophone ainsi que des délégations d'affaires de nombreux pays, dont l'Allemagne, la Belgique et la France. Accompagnée d'une délégation de 13 entreprises québécoises, la ministre Nadine Girault y réaffirmera la volonté du Québec d'augmenter ses échanges économiques, de diversifier ses marchés d'exportation et de stimuler les investissements directs étrangers. Elle s'assurera du positionnement stratégique du Québec dans les échanges avec les participants. De plus, elle prendra part à la cérémonie d'ouverture et inaugurera le kiosque du Québec.

La Francophonie

La Francophonie sera également au cœur de cette mission. Accompagnée du représentant personnel du premier ministre pour la Francophonie, Michel Audet, la ministre effectuera plusieurs rencontres avec des chefs d'État. Ce sera une occasion pour la ministre de promouvoir les priorités du Québec en Francophonie, notamment l'éducation, la jeunesse et l'économie, en vue du XVIIIe Sommet de la Francophonie en 2020, qui aura lieu à Tunis. Après la visite de la secrétaire générale, Son Excellence Louise Mushikiwabo, le Québec est en bonne position pour mettre ses priorités sur la table pour le prochain sommet ainsi que pour porter le message que la Francophonie constitue un levier pour l'établissement de liens dans d'autres domaines, comme l'éducation et l'économie, entre les pays qui partagent notre langue.

Citation :

« La mission économique que j'effectue ici, en Tunisie, puis au Maroc, a pour objectif de positionner le Québec dans les domaines économiques porteurs de l'Afrique du Nord. C'est pourquoi je serai de passage avec une délégation d'entreprises au SITIC Africa. De plus, je rencontrerai les autorités politiques pour faire la promotion du Québec, mais aussi afin d'ouvrir un dialogue sur l'avenir de nos relations bilatérales et sur la manière dont nous voulons les faire évoluer vers un véritable partenariat. C'est la "vision Afrique" du gouvernement qui se déploie à travers ces conversations ainsi qu'en promouvant les priorités du Québec en Francophonie, notamment l'éducation, la jeunesse et l'économie, auprès des partenaires en vue du prochain sommet à Tunis. »

Nadine Girault, ministre des Relations internationales et de la Francophonie

Faits saillants :

  • Rappelons que la ministre des Relations internationales et de la Francophonie travaille présentement sur deux chantiers importants : le premier est la mise à jour de la Politique internationale du Québec et le second consiste à préparer une stratégie internationale de développement  des marchés étrangers. Le gouvernement du Québec est déterminé à augmenter sa force de frappe économique à l'international et posera des gestes concrets dans ce sens.

Liens connexes :

Pour en savoir plus sur les activités du ministère des Relations internationales et de la Francophonie et de ses 32 représentations dans 18 pays, suivez-nous dans les médias sociaux :

https://www.facebook.com/MRIQuebec

https://twitter.com/MRIF_Quebec

https://www.linkedin.com/company/mriquebec

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/June2019/17/c0737.html

Partager