Mise en valeur des territoires et promotion de l'agriculture - Le ministre André Lamontagne annonce une aide financière de 649 200 $ à l'école Louis-de-France de Trois-Rivières

QUÉBEC, le 21 mai 2019 /CNW Telbec/ - Le ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, M. André Lamontagne, annonce l'octroi d'une aide financière pouvant atteindre 649 200 $ pour soutenir la mise en œuvre du programme éducatif L'agroalimentaire s'invite à l'école! de l'école Louis-de-France de la Commission scolaire du Chemin-du-Roy, à Trois-Rivières, dans la région de la Mauricie. Cet investissement est rendu possible en vertu du programme Territoires : Laboratoires d'innovation bioalimentaire du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation.

Citations

« Parmi les avantages du programme éducatif L'agroalimentaire s'invite à l'école! figure la possibilité, pour les élèves du primaire, de créer eux-mêmes un milieu de vie qui favorise leur engagement dans des projets collectifs en agriculture maraîchère, en transformation des aliments et en entrepreneuriat. Je salue cette approche qui les amène progressivement à connaître et à reconnaître, à produire et à transformer des aliments locaux dans le respect de leur environnement. Ce nouveau modèle, en intégrant les notions agricole et agroalimentaire dans le cursus scolaire, de la maternelle à la sixième année, permet par ailleurs aux jeunes d'acquérir de meilleures habitudes comme consommateurs. Autant d'enjeux qui sont au cœur des priorités de notre gouvernement. »

M. André Lamontagne, ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation

« Je tiens à exprimer mon admiration pour tous les professionnels qui œuvrent dans le milieu scolaire et qui se dévouent pour le rendre toujours plus attrayant et vivant. Grâce à leur talent, à leur créativité et à leur détermination, ils contribuent non seulement à la réussite scolaire de nos enfants, mais aussi à leur inculquer de saines habitudes de vie. À cet égard le programme L'agroalimentaire s'invite à l'école! s'inscrit dans une mouvance qui prend ses racines dans l'expérimentation et l'innovation pour proposer un projet éducatif global. Compte tenu du caractère agricole de la région de la Mauricie, je souhaite que cette initiative soit à l'origine de futures carrières dans le secteur agroalimentaire. »

Mme Sonia LeBel, députée de Champlain, ministre de la Justice et ministre responsable des Relations canadiennes et de la Francophonie canadienne


La contribution gouvernementale vient compléter le financement d'un projet estimé à près d'un million de dollars. Cette somme permettra à l'école Louis-de-France de poursuivre l'implantation d'un programme éducatif complet au sein de son établissement, et ce, au même titre qu'un programme sports-études, par exemple. En réalisant ce projet, l'établissement entend devenir une école-modèle en agroalimentaire en proposant aux élèves un laboratoire d'apprentissage qui prend ses racines dans l'expérimentation et l'innovation, par des ateliers pratiques et théoriques sur les thèmes liés au secteur bioalimentaire. En plus de développer ce programme éducatif, l'école entend assurer le transfert des outils pédagogiques ainsi que les méthodologies d'implantation afin de créer un projet clef en main accessible à tous milieux d'enseignement désireux d'emprunter cette voie.

Faits saillants

  • Le programme fait aussi partie des actions qui permettront d'atteindre plusieurs objectifs de la Politique bioalimentaire 2018-2025 - Alimenter notre monde, notamment ceux qui ont trait à l'acquisition de connaissances alimentaires et au dialogue avec les consommateurs; à la promotion et à la valorisation des produits bioalimentaires d'ici; à la rétention de la main-d'œuvre et à la formation de la relève ainsi qu'au renforcement de la synergie entre les territoires et le secteur bioalimentaire.
  • Le projet de l'école Louis-de-France s'inscrit également dans plusieurs plans locaux et régionaux, soit le Plan de développement de l'agriculture et de l'agroalimentaire de la Mauricie 2017-2020, le plan d'action de la Table intersectorielle régionale en saines habitudes de vie, le Plan de développement de la zone agricole de Trois-Rivières et le futur Plan d'agriculture urbaine de Trois-Rivières.
  • L'an dernier, dans le cadre du programme L'agroalimentaire s'invite à l'école!, les 408 élèves de Louis-de-France ont récolté plus de 2000 livres de légumes dans leur cour d'école. Cette production, évaluée à près de 11 000 $, a été redistribuée dans la communauté.

Lien connexe

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/May2019/21/c0158.html

Partager