Accessibilité à une alimentation saine, nutritive et suffisante - Le gouvernement du Québec accorde une aide financière de 700 000 $ pour la création de Jardins de solidarité

QUÉBEC, le 13 mai 2019 /CNW Telbec/ - Le ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, M. André Lamontagne, annonce l'octroi d'une aide financière de 700 000 $ pour la création du programme Jardins de solidarité. Cette initiative est notamment destinée à mettre en valeur les différentes fonctions d'une agriculture de proximité favorisant la qualité de vie des communautés locales. Elle veut aussi soutenir le développement d'expériences de travail ou de bénévolat pour les personnes visées. En encourageant la participation socioprofessionnelle des personnes en situation de pauvreté ou d'exclusion sociale, ces projets de nature agricole pourront être à la fois source de fierté et de solidarité.

Un jardin de solidarité a été défini comme une superficie consacrée à la culture de fruits ou de légumes et il est appelé à concrétiser deux objectifs : d'une part, remettre une partie de la production à un organisme sans but lucratif dont la mission est d'offrir une aide alimentaire à des personnes à faible revenu et, d'autre part, permettre l'intégration professionnelle et sociale de personnes en situation de pauvreté ou d'exclusion sociale. Pour ces raisons, le programme participe à l'atteinte de l'un des objectifs de la Politique bioalimentaire 2018-2025 ‑ Alimenter notre monde, soit celui qui a trait à l'accès et à une offre d'aliments de qualité favorables pour la santé.

Ce programme procède par un appel de projets qui est lancé aujourd'hui et qui se termine le 20 août 2019. Pour être recevable, une demande doit être déposée par une entité municipale, une communauté autochtone, un organisme sans but lucratif ou une coopérative. L'aide financière maximale par projet peut atteindre un montant maximal de 100 000 $. Ainsi, de sept à dix projets de jardins de solidarité pourront être soutenus.

Citations

« Notre gouvernement se fait un devoir de favoriser l'accès à une alimentation saine pour l'ensemble des Québécoises et des Québécois, et ce, peu importe leur situation socioéconomique. Pouvoir se procurer des légumes et des fruits frais cultivés localement par l'entremise des banques alimentaires ou d'autres organismes figure parmi les actions susceptibles de contribuer à atteindre cet objectif. Parce qu'il appuie des projets agricoles qui remettent une partie de leur récolte à des organismes qui se consacrent à la sécurité alimentaire, le programme Jardins de solidarité s'inscrit dans cette dynamique en améliorant l'accès à une alimentation de bonne qualité, nutritive et abordable pour les personnes à faible revenu. »

M. André Lamontagne, ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation

« Chaque personne devrait pouvoir avoir accès à une alimentation saine et diversifiée, qui contribue à atteindre et maintenir une bonne santé. Avec cette aide financière importante, le gouvernement démontre son appui à des initiatives locales déployées au cœur de communautés engagées et solidaires. »

Mme Danielle McCann, ministre de la Santé et des Services sociaux

« La lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale passe, entre autres, par l'accès à une saine à une amélioration  saine, nutritive et abordable. L'aide alimentaire et les actions destinées à développer l'autonomie alimentaire sont des actions primordiales pour une plus grande solidarité sociale et collective. Il me paraît donc important de soutenir des initiatives comme les jardins de solidarité qui favorisent à la fois la sécurité alimentaire et la participation socioprofessionnelle des personnes en situation d'exclusion sociale ou de pauvreté. Ainsi, ces projets agricoles pourront être à la fois source de fierté et de solidarité. »

M. Jean Boulet, ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale

Faits saillants

  • Au cours de la période d'appel de projets, il est demandé de déposer un formulaire d'intention. Les promoteurs des projets jugés admissibles seront invités à fournir un dossier complet à l'automne.
  • Ce programme contribue également à la mise en œuvre du Plan d'action gouvernemental pour l'inclusion économique et la participation sociale. Dans le contexte de ce plan d'action, le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation s'est engagé, en collaboration avec le ministère de la Santé et des Services sociaux, à augmenter la quantité de fruits et de légumes frais distribués aux personnes en situation de pauvreté ou d'exclusion sociale.

Lien connexe 

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/May2019/13/c0676.html

Partager