Premier budget de la CAQ - « Ce qui compte, ce sont les investissements en environnement » - Manon Massé

QUÉBEC, le 14 mars 2019 /CNW Telbec/ - À quelques jours de la présentation du premier budget de la CAQ, la porte-parole de Québec solidaire, Manon Massé, et le responsable de Québec solidaire en matière de justice fiscale et de services publics, Vincent Marissal, ont pressé François Legault de donner un coup de barre pour contrer la crise climatique - ou de faire face à une mobilisation plus grande que jamais.

« Depuis son élection, la CAQ a eu plein d'opportunités de poser des gestes concrets pour le climat. À chaque fois, François Legault a pris le bord des lobbys au lieu d'écouter son peuple. L'inaction de son gouvernement aura des conséquences dévastatrices sur l'avenir du Québec, mais aussi sur son avenir politique. Aujourd'hui, on lui demande de se ressaisir », a déclaré Manon Massé.

La porte-parole de Québec solidaire a également prévenu le gouvernement contre une énième opération de relations publiques. « C'est pas une tape dans le dos des manifestant-e-s ou des mini mesures dans le budget qui vont aider la CAQ, c'est le courage d'abandonner le 3e lien et d'investir dans la transition de notre économie! Ce qui compte, ce sont les investissements en environnement » a-t-elle martelé.

Trois mesures de rattrapage pour la CAQ

Le député de Rosemont, Vincent Marissal, demande au gouvernement d'inscrire trois mesures de rattrapage dans le prochain budget.

  1. Augmenter de 9 milliards $ les investissements prévus au Plan québécois des infrastructures (PQI) en transport collectif pour atteindre un ratio 1:1 entre le financement dédié aux infrastructures routières et aux infrastructures de mobilité durable;
  2. Réduire les tarifs de transport collectif de moitié et améliorer le service pour répondre à l'achalandage supplémentaire;
  3. Doubler le budget du ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques pour lui permettre de remplir sa mission.

« On ne s'attend pas au plan de transition de Québec solidaire, mais à des gestes ambitieux qui vont en entraîner d'autres. En matière de transport collectif, le Québec traîne loin derrière les pays d'Europe, sans parler de l'Ontario! Ça ne me rend pas très fier, M. Legault. Pire: le chien de garde du gouvernement, son ministère de l'Environnement, est incapable de faire son travail tellement les libéraux l'ont affamé. Il faut que ça change, et ce, dès le 21 mars prochain », a affirmé Vincent Marissal.

Des manifestations auront lieu ce vendredi dans plusieurs villes du Québec dans la foulée d'un mouvement mondial de grève pour le climat. Le caucus solidaire répondra présent aux rassemblements de Montréal, de Québec et de Sherbrooke.

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/March2019/14/c7836.html

Share