Investissement de 14,8 M$ dans le Parc de la Chute-Montmorency - Une expérience unique au monde

QUÉBEC, le 17 avril 2018 /CNW Telbec/ - Le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, M. Luc Blanchette, le ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, M. Sébastien Proulx, le député de Montmorency, M. Raymond Bernier, la députée de Charlevoix-Côte-de-Beaupré, Mme Caroline Simard et le président-directeur général de la Sépaq, M. John Mackay, ont dévoilé le projet d'aménagement de la chute Montmorency.

«L'installation d'une passerelle semi-submersible dans le bassin au pied de la chute permettra aux gens de s'en approcher comme jamais et d'en saisir toute la beauté et la puissance. Cette chute est l'un des plus beaux joyaux naturels du Québec et est reconnue ici comme ailleurs. Grâce au génie québécois, nous pourrons offrir une expérience unique au monde dans un site d'exception », a déclaré M. Luc Blanchette.

« Ce projet vient s'insérer à merveille dans le décor historique de la chute Montmorency, sans le dénaturer. Il va non seulement séduire les touristes, mais également les citoyens et citoyennes de la région de la Capitale-Nationale. Sa facilité d'accès permettra à tous et chacun de vivre une expérience unique et vibrante », s'est réjoui M. Sébastien Proulx.

« De nos jours, les gens veulent vivre des expériences. Et celle qui sera offerte au Parc de la Chute-Montmorency correspond exactement à l'esprit qui anime notre ville : surprenante, dynamique et vibrante », a noté M. Raymond Bernier.

« La chute Montmorency fait partie de notre signature et de la carte postale de la région de la Capitale-Nationale. Elle est l'un des attraits touristiques les plus courus. Avec cette nouvelle attraction, ce site patrimonial séduira encore plus les gens de chez nous et les nombreux visiteurs venus du monde entier », a renchéri Mme Caroline Simard.

« La Sépaq se donne la mission de rapprocher les gens de la nature et, dans ce cas précis, à la chute Montmorency. Nous sommes extrêmement fiers de présenter ce projet innovant et immersif qui respecte autant le caractère patrimonial du Parc de la Chute-Montmorency que l'intégrité de son milieu naturel », a noté M. John Mackay.

La passerelle semi-submersible : une prouesse technique

La chute Montmorency se distingue par sa hauteur de 83 mètres, soit 30 mètres de plus que les chutes Niagara. Rien ne permettra de mieux en saisir l'élévation que la passerelle semi-submersible qui sera installée à son pied. Cette structure angulée de 150 mètres qui traversera le bassin est unique au monde.

Stabilisée par des ballasts de béton, cette dernière sera en mesure de résister à la pression du débit d'eau et s'ajustera automatiquement au niveau du bassin. Les visiteurs qui n'ont pas peur de se mouiller s'aventureront sur cette passerelle d'acier à demi immergée afin de faire face à la chute, ressentir sa puissance et l'entendre gronder de toutes ses forces.

Un circuit enchanteur et accessible à tous

Le concept d'aménagement prévoit un circuit complet de quatre sections sur un même niveau, entièrement accessibles aux personnes en fauteuil roulant ou aux familles avec une poussette, par exemple. Outre la passerelle semi-submersible, il y aura :

  • La traverse contemplative : L'actuel pont qui supporte une traverse ferroviaire au-dessus de la rivière sera élargi dans sa partie piétonne. Cela permettra de désengorger le passage, mais aussi à ceux qui le souhaitent de s'asseoir en contrebas pour contempler tranquillement la chute d'un peu plus loin. Quant aux marcheurs, ils seront à un niveau d'élévation qui dégagera entièrement le garde-corps de leur champ de vision. Un point de vue formidable.
  • Le sentier minéral : Dans sa portion est, l'actuel trottoir de béton qui longe la falaise où se trouve l'escalier panoramique sera élargi, rehaussé et ses côtés seront enjolivés par des aménagements paysagers. Au bout, l'actuel promontoire sera en partie coupé afin de dégager l'espace pour se rendre à la passerelle. Mais il sera toujours possible d'observer la chute du haut du promontoire. L'escalier du promontoire sera déplacé.
  • Le sentier nature : Du côté ouest, un long sentier en bois qui prévoit plusieurs accès à l'eau sera construit. L'idéal pour les pêcheurs qui souhaitent continuer à lancer leur ligne dans le bassin et les promeneurs qui ont envie de mettre les pieds à l'eau. L'endroit, facile à végétaliser, offrira une ambiance complètement différente, très boisée. Le sentier aura une longueur de 410 mètres et permettra de boucler le circuit en retournant à la gare.

Il est prévu que les travaux débutent à l'automne 2018; ceux-ci s'échelonneront sur trois ans. La livraison finale pour l'ensemble des sections du projet, dont la passerelle semi-submersible, est prévue pour le printemps 2021.

www.sepaq.com 

 

Source et information




Youann Blouin
Attaché de presse
Cabinet du ministre des Forêts,
de la Faune et des Parcs
418 643-7295
youann.blouin@mffp.gouv.qc.ca

Marie B. Deschamps
Attachée de presse
Cabinet du ministre de l'Éducation,
du Loisir et du Sport
418 644-0664
marie.deschamps@education.gouv.qc.ca

Simon Boivin
Responsable des relations avec les médias
Sépaq
418 380-5875, p. 2326
boivin.simon@sepaq.com

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/April2018/17/c6190.html

Partager