La Financière agricole du Québec dépose son bilan de l'assurance récolte pour l'année 2017

LÉVIS, QC, le 27 févr. 2018 /CNW Telbec/ - La Financière agricole du Québec dépose son bilan provincial des cultures de même que de l'intervention de l'assurance récolte (ASREC) de la dernière année. Parmi les 11 189 entreprises agricoles assurées, elle a versé plus de 35,1 millions de dollars aux 3 188 entreprises ayant subi des pertes indemnisables. De ce montant, plus de 9,4 millions ont été versés pour le foin, 7,6 millions pour les cultures maraîchères et 6,7 millions pour les céréales, le maïs-grain et les protéagineuses. Il s'agit d'un montant plus élevé que la moyenne annuelle de 24,6 millions des cinq dernières années. Par ailleurs, les indemnités pour les dommages causés par la sauvagine ont été de plus de 1,3 million de dollars. Les valeurs assurées en 2017 étaient de plus de 1,2 milliard de dollars.

Portrait des cultures
L'hiver 2016-2017 a été caractérisé par des températures douces jusqu'en février et des précipitations près de la normale. Ainsi, la survie des prairies, des fraisières, des bleuetières et des vergers a été bonne dans toutes les régions. Cependant, quelques dommages ont été causés par le gel affectant certains champs de céréales d'automne et de prairies de légumineuses dans les régions de l'Estrie, du Centre-du-Québec et de la Montérégie. Les abeilles ont généralement bien survécu à l'hiver, sauf dans les régions du Centre-du-Québec, de l'Estrie, de la Montérégie et du Saguenay-Lac-Saint-Jean où une mortalité plus grande a été signalée. La récolte de sirop d'érable a été excellente pour l'ensemble des régions.

Les températures froides et l'abondance des précipitations du printemps ont retardé le réchauffement du sol et les semis de plus d'une semaine, voire de deux semaines dans certaines régions. Ces conditions climatiques printanières exceptionnelles ont également causé des inondations touchant plusieurs producteurs agricoles, principalement dans les régions de la Montérégie, de Lanaudière, du Centre-du-Québec, de l'Outaouais et de la Mauricie.

Par la suite, le début d'été frais et pluvieux a été défavorable à la première fauche de foin et au démarrage de la croissance des semis annuels. Une baisse importante de rendements, pour les deuxième et troisième fauches, a été enregistrée dans les régions de l'est de la province, touchées par la sécheresse. Cette même sécheresse a aussi affecté, à la baisse, la récolte de bleuets sur la Côte-Nord.

De nombreux épisodes de grêle ont endommagé différentes cultures, et ce, dans l'ensemble des régions. À cet effet, près de 11 millions de dollars ont été versés en indemnités ASREC comparativement à 2,5 millions de dollars en moyenne au cours des cinq dernières années. En outre, l'Initiative Canada‑Québec d'aide aux entreprises agricoles affectées par les épisodes exceptionnels de grêle s'est déployée depuis décembre dernier et aura permis à plusieurs producteurs d'être indemnisés.

La fin de saison, exceptionnellement chaude, a permis aux céréales, aux protéagineuses et, tout particulièrement, au maïs d'atteindre la maturité. La région de l'Abitibi-Témiscamingue n'a cependant pas profité de ce sursis, les premières neiges ayant interrompu les récoltes.

En date du 13 février, le nombre d'avis de dommages était de 4 566, comparativement à :

  • 3 080 à la même période pour la saison 2016
  • 4 686 en moyenne pour les cinq dernières années
  • 6 212 en moyenne pour les dix dernières années

Citation
« La Financière agricole du Québec permet aux producteurs de faire face aux risques inhérents du climat québécois grâce à ses différents programmes d'assurance et de protection du revenu, dont l'assurance récolte. Elle a à cœur le succès des producteurs en offrant stabilité et sécurité, et ce, en leur permettant de sécuriser une part de leurs revenus advenant des circonstances incontrôlables. »

M. Ernest Desrosiers, président directeur-général de La Financière agricole du Québec

La Financière agricole du Québec
En offrant des produits et des services de qualité en matière de financement, d'assurance et de protection du revenu, La Financière agricole du Québec favorise le développement et la stabilité de plus de 24 000 entreprises agricoles et forestières québécoises. De plus, elle place la relève agricole au cœur de ses priorités en lui offrant une aide financière directe et adaptée à sa réalité. Avec des valeurs assurées qui s'élèvent à 3,6 milliards de dollars et un portefeuille de garanties de prêts qui atteint 5 milliards de dollars, elle participe activement à l'essor économique du Québec et de ses régions.

Liens connexes
Bilan de l'assurance récolte pour l'année 2017 : https://www.fadq.qc.ca/fr/salle-de-presse/actualites/details/bilans-de-lassurance-recolte-pour-lannee-2017/ 
Site Web de la FADQ : https://www.fadq.qc.ca/accueil/

Information :
Cynthia Byrne
Conseillère en communications et relations médias
418 834-6866, poste 6569
cynthia.byrne@fadq.qc.ca

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/February2018/27/c8398.html

Share