Programme d'assurance récolte : Nouvelle protection pour les cultures céréalières et oléagineuses émergentes

LÉVIS,  QC, le 7 févr. 2018 /CNW Telbec/ - Les producteurs de cultures émergentes du secteur des grains pourront dorénavant compter sur une nouvelle protection pour les cultures de seigle, de la gourgane sèche, de la féverole, du chanvre et du lin à compter de l'année 2018.

Cette protection abordable et avantageuse permettra aux agriculteurs de diversifier leurs productions végétales tout en protégeant leurs récoltes contre les risques climatiques comme la grêle et la sécheresse. Cette bonification de l'offre en assurance récolte s'inscrit directement dans le soutien au développement durable des entreprises agricoles québécoises.

Issue d'une collaboration entre les Producteurs de grains du Québec et du Syndicat des producteurs de grains biologiques du Québec, cette protection est disponible tant aux producteurs en régie biologique que conventionnelle. Les producteurs ont jusqu'au 30 avril 2018 pour adhérer à cette nouvelle protection.

À la suite du travail des différents acteurs du monde bioalimentaire, du gouvernement et de la Financière agricole, un consensus est ressorti demandant à la Financière agricole d'offrir plus de flexibilité en modernisant ses façons de faire. Ces demandes portent déjà fruit et nous serons à même de présenter aux producteurs québécois de nouvelles options, et ce, tout au cours de l'année.

Citations

« Lorsqu'on parle d'agriculture au Québec, les programmes de la Financière agricole accompagnent et soutiennent nos entreprises en leur offrant stabilité et sécurité. Notre gouvernement, ayant à cœur le succès de ses entreprises innovantes, pose des gestes concrets afin de permettre à celles-ci de poursuivre le développement de notre secteur. Ensemble, nous sommes à construire les bases pour la réussite de l'implantation de notre politique bioalimentaire et notre gouvernement continuera d'assumer son leadership afin de faire de l'agriculture un moteur de développement pour le nouveau Québec. »

M. Laurent Lessard, ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation

« La Financière agricole est à l'écoute des producteurs. À preuve, nous sommes fiers d'annoncer que notre offre de services continue à se bonifier, et ce, afin de répondre au mieux aux besoins du secteur agricole. »

M. Ernest Desrosiers, président-directeur général de La Financière agricole du Québec

La Financière agricole du Québec

En offrant des produits et des services de qualité en matière de financement, d'assurance et de protection du revenu, La Financière agricole du Québec favorise le développement et la stabilité de plus de 24 000 entreprises agricoles et forestières québécoises. De plus, elle place la relève agricole au cœur de ses priorités en lui offrant une aide financière directe et adaptée à sa réalité. Avec des valeurs assurées qui s'élèvent à 3,6 milliards de dollars et un portefeuille de garanties de prêts qui atteint 5 milliards, elle participe activement à l'essor économique du Québec et de ses régions.

Faits saillants 

  • Cultures assurables : seigle, gourgane sèche, féverole, chanvre et lin en régie conventionnelle et biologique
  • Protection collective basée sur les paramètres d'assurance des trois cultures céréalières de référence (avoine, blé, orge) assurées au système collectif
  • Taux de prime basé sur l'historique des pertes des céréales de référence (avoine, blé, orge)
  • Minimum assurable : 4 hectares
  • Risques couverts, notamment la grêle, la sécheresse, la crue des eaux, l'excès de pluie, etc.
  • Options de garanties offertes : 65%, 70% et 80%

Liens connexes
Programme d'assurance récolte - Cultures émergentes :
https://www.fadq.qc.ca/fileadmin/fr/assurance-recolte/resume-cultures-emergentes-2018.pdf
 
Site Web de la FADQ : https://www.fadq.qc.ca/accueil/

 

Source :        

 

Cynthia Byrne
Conseillère en communication et relations publiques
418 834-6866, poste 6569
cynthia.byrne@fadq.qc.ca

 

Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/February2018/07/c3475.html

Partager