Dévoilement de l'Agroindicateur 2018 : un revenu agricole net prévu de 1,1 milliard de dollars

LÉVIS, QC, le 21 déc. 2018 /CNW Telbec/ - La Financière agricole du Québec a rendu public aujourd'hui l'Agroindicateur 2018. Estimant le revenu agricole net de l'année en cours, l'Agroindicateur est un modèle économétrique construit à partir de variables qui reflètent l'économie agricole du Québec. Cet indicateur anticipe pour 2018 un revenu agricole net avoisinant 1,1 milliard de dollars.

Revenu Agricole Net, 2008 à 2018 (Groupe CNW/La Financière agricole du Québec)

Depuis 2010, la santé économique du secteur agricole québécois se porte relativement bien avec des revenus annuels nets de 1,1 milliard de dollars en moyenne, ce qui est supérieur à la moyenne des cinq des dernières années.

Citations
« L'Agroindicateur 2018 laisse pressentir que l'économie agricole du Québec se porte bien, ce que je trouve encourageant. Ce chiffre est une bonne nouvelle pour les entreprises québécoises qui vont continuer d'offrir des produits distincts et de qualité. »
M. André Lamontagne, ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec

« Depuis 2005, l'Agroindicateur permet d'estimer le revenu agricole net de l'année en cours à partir de variables qui représentent l'économie agricole du Québec dont les recettes monétaires agricoles, les prix des produits et des intrants et le taux de change. La Financière agricole est fière de rendre disponible cet outil. »
M. Ernest Desrosiers, président-directeur général de La Financière agricole du Québec

Parmi les raisons expliquant la bonne santé du secteur agricole, il faut souligner que le prix du pétrole et le taux de change sont actuellement favorables au secteur agricole canadien et québécois. En outre, le taux de change favorise la performance économique de ce secteur, notamment en rendant les exportations agricoles et agroalimentaires québécoises plus compétitives sur les marchés internationaux.

Ce constat ne peut cependant camoufler le fait que la réalité est plus difficile à certains endroits. Selon Statistique Canada, les recettes monétaires agricoles québécoises de sirop d'érable et autres produits de l'érable ont connu une diminution de 23 % en 2018. Du côté des grandes cultures, les paramètres déterminants des marchés à l'échelle mondiale s'avèrent plutôt stables. Le prix de référence du soya américain a chuté, une conséquence suite aux tarifs de 25 % imposés par la Chine sur le soya en provenance des États-Unis. La situation est différente pour le maïs-grain puisque les prix ont connu une croissance en 2018.

Du côté des productions animales, les indices de prix ont diminué par rapport aux dernières années. La gestion de l'offre permet une relative stabilité des prix du lait, de la volaille et des œufs. Du côté de la production porcine, la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine a engendré une forte diminution du prix de référence du porc.  En ce qui a trait au secteur bovin, les prix se situent encore dans un cycle baissier en raison de l'accroissement des troupeaux reproducteurs à l'échelle nord-américaine.

La Financière agricole du Québec

  • Offre des produits et des services de qualité en matière de financement, d'assurance et de protection du revenu
  • Favorise le développement et la stabilité de plus de 24 000 entreprises agricoles et forestières québécoises
  • Place la relève agricole au cœur de ses priorités en lui offrant une aide financière directe et adaptée à sa réalité
  • Participe activement à l'essor économique du Québec et de ses régions : des valeurs assurées s'élevant à 3,9 milliards de dollars et un portefeuille de garanties de prêts atteignant 5,3 milliards de dollars

Liens connexes 

L'Agroindicateur 2018 
Site Web de la FADQ 

Information :
Cynthia Byrne
Conseillère en communication et relations publiques
418 834-6866, poste 6569
cynthia.byrne@fadq.qc.ca

 

Consulter le contenu original pour télécharger le multimédia : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/December2018/21/c8119.html

Share