Investissement de 140 M$ dans les sciences de la vie - Québec présente les projets retenus pour le Fonds de partenariat pour un Québec innovant et en santé

MONTRÉAL, le 14 févr. 2014 /CNW Telbec/ - Le ministre des Finances et de l'Économie, M. Nicolas Marceau, a annoncé aujourd'hui les différents projets qui ont obtenu du financement dans le cadre du premier appel de candidatures du Fonds de partenariat pour un Québec innovant et en santé (FPQIS). Une aide totalisant 62,5 millions de dollars, pour des investissements de plus de 140 millions de dollars, sera versée dans le cadre de sept projets de recherche.

« Le gouvernement souhaite appuyer la croissance du secteur des sciences de la vie, qui crée des emplois de qualité et permet au Québec de développer une expertise précieuse. Le FPQIS a été annoncé lors du discours sur le budget 2013-2014 afin de soutenir des projets d'envergure réalisés en partenariat entre des sociétés biopharmaceutiques et de matériel médical et des organismes de recherche publics, notamment des centres universitaires et hospitaliers spécialisés. Ce que nous visons avec ce fonds, c'est que le Québec demeure un lieu privilégié pour investir dans le domaine des sciences de la vie malgré les transformations majeures qui ont touché cette industrie », a expliqué le ministre Nicolas Marceau.

Les projets retenus dans le cadre du premier appel de candidatures du FPQIS sont les suivants :

  • Programme ARTERIA pour la personnalisation des diagnostics et des thérapies cardiovasculaires : un projet de l'Institut de cardiologie de Montréal de 49,2 millions de dollars bénéficiant d'une aide de 18,2 millions de dollars. Ce projet est réalisé en partenariat avec Hoffmann-La Roche, Servier Canada, MedImmune, une filiale d'AstraZeneca, Thérapeutiques Thrasos, Valeant Canada, Pharmascience, la Fondation de l'Institut de Cardiologie de Montréal, Spartan Bioscience et Pfizer Canada. 150 emplois seront créés avec ce projet.
  • IRIC-industrie : Des partenariats multidisciplinaires en découverte du médicament pour un impact durable : un projet de l'Institut de recherche en immunologie et en cancérologie de l'Université de Montréal de 29,5 millions de dollars bénéficiant d'une aide de 13,9 millions de dollars. Ce projet est réalisé en partenariat avec les entreprises pharmaceutiques Bristol-Myers Squibb et Merck Canada.
  • Fabrication de vaccins dans les plantes pour protéger les personnes âgées contre les pneumonies virales : un projet de l'Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill, en collaboration avec le Centre de recherche en infectiologie de l'Université Laval, de 12,9 millions de dollars bénéficiant d'une aide de 6 millions de dollars. Ce projet est réalisé en partenariat avec Medicago.
  • Diagnostic moléculaire rapide pour le contrôle des infections acquises à l'hôpital ou multirésistantes : un projet du Centre de recherche du Centre hospitalier universitaire de Québec de 7,4 millions de dollars bénéficiant d'une aide de 3,7 millions de dollars. Ce projet est réalisé en partenariat avec l'entreprise québécoise GenePOC.
  • Réseau en soins de santé personnalisés Q-CROC : un projet du Centre du cancer Segal de l'Hôpital général juif de 18,4 millions de dollars bénéficiant d'une aide de 9,2 millions de dollars. Ce projet est réalisé en partenariat avec Pfizer Canada, Merck Canada, Bayer Canada, Caprion Protéome,       Novartis Canada, Hoffmann-La Roche, Sanofi Canada et Seattle Genetics.
  • Programme OPTI-THERA pour l'optimisation des approches thérapeutiques en soins de premières lignes : un projet du Centre de recherche du Centre hospitalier de l'Université de Montréal de 18,4 millions de dollars bénéficiant d'une aide de 9,2 millions de dollars. Ce projet est réalisé en partenariat avec Servier Canada, Pfizer Canada, Laboratoires Servier (France), Valeant Canada, Telus Santé, Affymetrix, Ariana Pharma, Medpharmgene, Familiprix, Écogène-21 et InterMED-Rx.
  • Mieux diagnostiquer et traiter l'arthrose du genou : un impératif clinique et économique pour le système de santé : un projet de l'École de technologie supérieure de 4,6 millions de dollars bénéficiant d'une aide de 2,3 millions de dollars. Ce projet est réalisé en partenariat avec l'entreprise québécoise Emovi et Sanofi Canada.

« En soutenant ces projets de partenariats privé-public structurants et créateurs d'emplois, le Québec envoie un message positif à l'industrie des sciences de la vie ainsi qu'aux grands joueurs de l'industrie biopharmaceutique. Ces projets contribueront également à la vitalité économique de toutes les régions du Québec en étant porteurs de retombées positives tant pour notre tissu industriel et nos centres de recherche publics que pour notre système de santé et de services sociaux », a conclu Nicolas Marceau.

Pour assurer le suivi scientifique, administratif et budgétaire des différents projets retenus qui se déploieront sur une période de quatre ans, le gouvernement du Québec a mandaté Génome Québec.

Pour recevoir en temps réel les communiqués de presse du volet Économie du ministère des Finances et de l'Économie, inscrivez-vous au fil RSS approprié au www.economie.gouv.qc.ca/rss.


 

Partager