La ministre Marguerite Blais dépose le premier projet de loi sur les personnes proches aidantes de l'histoire du Québec

QUÉBEC, le 11 juin 2020 /CNW Telbec/ - La ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, dépose aujourd'hui à l'Assemblée nationale un projet de loi visant à reconnaître et à soutenir les personnes proches aidantes. Ce changement législatif historique pour le Québec vise à mettre à l'avant-plan la question des personnes proches aidantes dans les actions gouvernementales, peu importe le gouvernement en place.

Ce projet de loi s'articule autour de dix chapitres, prévoyant notamment la définition de ce qu'est une personne proche aidante et la responsabilité des acteurs gouvernementaux. Par exemple, lorsque les ministères feront des propositions législatives ou réglementaires, le projet de loi imposera une évaluation de l'impact sur les personnes proches aidantes pour chacune d'entre elles. Le projet de loi prévoit également l'institution d'un Observatoire québécois de la proche aidance afin de mieux saisir les habitudes des personnes proches aidantes et d'étudier les impacts des mesures mises en place par le gouvernement dans le temps.

À la veille du dépôt de la première Politique nationale pour les personnes proches aidantes, ce projet de loi contribuera à fixer les obligations à respecter, notamment celle d'adopter cette politique ainsi qu'un plan d'action qui présentera des mesures concrètes pour répondre aux besoins des personnes proches aidantes du Québec.

Citation :

« Nous avons vu à quel point les personnes proches aidantes sont la force tranquille de notre réseau de santé au cours de la pandémie de la COVID-19, et leur contribution doit être reconnue dans nos institutions. Avec ce projet de loi, nous allons bien plus loin que nos engagements électoraux : nous nous assurons de pérenniser les acquis pour les personnes proches aidantes au-delà des gouvernements en place. »

Marguerite Blais, ministre responsable des Aînés et des Proches aidants

Faits saillants :

Ce projet de loi était attendu depuis longtemps par les personnes proches aidantes. Le dépôt initial, prévu au mois de mars 2020, a notamment dû être reporté en raison de la pandémie de la COVID-19.

Les personnes proches aidantes représentent près du quart de la population québécoise, et cette proportion ne cesse d'augmenter au fil des ans.

Rappelons qu'au Québec, quatre personnes proches aidantes sur dix considèrent ne pas avoir le choix d'assumer cette responsabilité. De plus, sept personnes proches aidantes sur dix affirment éprouver une certaine détresse dans l'accomplissement de leur rôle, entre autres concernant la détérioration de la santé de la personne aidée.

Des études démontrent par ailleurs que cette responsabilité peut avoir des conséquences sur la santé physique et psychologique des personnes proches aidantes, de même que sur leurs finances personnelles, leur vie professionnelle et leur relation avec leur entourage.

Un montant de 10 M$ a été annoncé le 7 février dernier afin de bonifier les services de proximité aux proches aidants de partout au Québec.

Le gouvernement s'est engagé à intensifier et à diversifier les services de répit au Québec, notamment en soutenant l'ouverture de huit maisons Gilles-Carle sur une période de quatre ans. Déjà, 5 maisons Gilles-Carle ont été annoncées.

Lien connexe :

Pour en savoir davantage à propos du projet de loi, il est possible de consulter la salle de presse du ministère de la Santé et des Services sociaux : msss.gouv.qc.ca/presse.

 

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/June2020/11/c6940.html

Partager