Le ministre Leitão fait le point sur la rencontre fédérale-provinciale-territoriale des ministres des Finances

QUÉBEC, le 20 juin 2016 /CNW Telbec/ - À la suite de la rencontre fédérale-provinciale-territoriale des ministres des Finances, qui a eu lieu aujourd'hui à Vancouver, le ministre des Finances, M. Carlos Leitão, a fait le point sur les sujets qui y ont été abordés.

Bonification du Régime de pensions du Canada (RPC) et du Régime de rentes
du Québec (RRQ)
Lors de la rencontre de décembre 2015, le Québec s'était exprimé en faveur d'une bonification du Régime de pensions du Canada et du Régime de rentes du Québec. Cette bonification devait cependant demeurer modeste, ciblée et graduelle. Il avait alors été convenu que la rencontre de juin 2016 permettrait d'examiner des options de bonification afin de convenir de possibles modifications en décembre prochain.

À cet égard, le Québec a confirmé sa volonté de s'entendre sur un scénario et a présenté, à la rencontre de Vancouver, une proposition de bonification qui contribue à accroître les pensions des travailleurs faisant face à un taux de remplacement du revenu en deçà de 70 % et favorise l'épargne volontaire, mais qui protège également le pouvoir d'achat des faibles revenus.

En effet, la proposition privilégiée par le gouvernement fédéral serait très coûteuse et pas suffisamment ciblée sur les besoins de bonification identifiés pour le Québec. Elle générerait des cotisations additionnelles de l'ordre de 3,5 milliards de dollars par année auprès de l'ensemble des employés, des travailleurs autonomes et des employeurs. Une telle augmentation des cotisations aurait des conséquences économiques importantes, notamment à l'égard de l'investissement et de l'emploi au Québec.

« Le Québec souhaite profiter de l'asymétrie qu'offre la souplesse du fédéralisme canadien pour privilégier une approche qui protège les familles à faible revenu d'une augmentation de cotisation, compte tenu de la marge financière dont elles disposent. Nous voulons privilégier une bonification qui répond aux besoins du Québec et qui est dans l'intérêt des Québécois. Le Québec continuera de viser la meilleure harmonisation possible avec le Régime de pensions du Canada, tout en tenant compte de sa situation particulière », a tenu à préciser le ministre.

Transfert canadien en matière de santé
Concernant le financement fédéral en santé, le ministre a réitéré la demande du Québec, appuyée par l'ensemble des provinces et territoires, de ramener graduellement le financement fédéral du Transfert canadien en matière de santé (TCS) à une part représentant 25 % des dépenses des provinces en santé. « Alors que les provinces font face à des pressions financières importantes, notamment liées au vieillissement de la population, le gouvernement fédéral doit contribuer de manière équitable aux dépenses en santé des provinces. J'ai tenu à rappeler aujourd'hui que la part du financement fédéral dans les dépenses en santé des provinces, qui était d'environ 25 % en 1980-1981, a chuté jusqu'à 14 % en 1998-1999. Depuis ce creux, la part du financement fédéral en santé a certes augmenté, s'établissant à 22,2 % en 2016-2017. Le gouvernement fédéral doit faire sa part », a indiqué le ministre Leitão.

Situation économique et budgétaire
Le gouverneur de la Banque du Canada, M. Stephen S. Poloz, a fait une présentation sur les perspectives économiques canadiennes et internationales. Une discussion entre les ministres et le gouverneur a suivi.

Au sujet de l'économie, M. Leitão a souligné que les effets bénéfiques liés à la faiblesse des prix du pétrole et à la baisse du dollar canadien se matérialisent sur l'économie du Québec avec un certain délai. Ces effets se feront davantage sentir au cours des deux prochaines années avec une prévision de croissance du PIB réel de 1,5 % en 2016 et de 1,6 % en 2017. En 2015, le marché du travail a poursuivi sa croissance au Québec, en particulier dans le secteur privé. De plus, les exportations internationales (+4,6 %) ont atteint des sommets. En 2016, les exportations (+2,8 %) et la consommation des ménages (+1,9 %) demeureront les moteurs de la croissance au Québec.

Sur le plan budgétaire, le ministre des Finances a souligné que le Plan économique du Québec de mars 2016 a confirmé l'atteinte de l'équilibre budgétaire en 2015-2016 et son maintien par la suite, lui permettant ainsi de retrouver une solidité financière. « Le budget 2016-2017 consolide le maintien de l'équilibre budgétaire grâce à une gestion responsable des dépenses et accélère les actions pour stimuler la croissance économique. Notre plan économique comprend plusieurs mesures pour soutenir l'économie et relancer l'emploi. Tous les secteurs en bénéficieront », a indiqué M. Leitão.

Le ministre des Finances a également rappelé que deux agences de notation (Standard & Poor's et Fitch) ont récemment amélioré la perspective associée à la cote de crédit du Québec. « Ces bonnes nouvelles pour le Québec contribueront à renforcer la confiance des entreprises et à accélérer l'investissement privé », a poursuivi M. Leitão.

 

Partager